Warning: Use of undefined constant zlib - assumed 'zlib' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/users/p/prima/www/11ALVguppy/inc/hpage.inc on line 98
- 6 : La Révolution et l'Empire (1792-1815) - 6.6 : La population de la commune au début du 19ème siècle
Annecy-le-Vieux

Fermer Introduction

Fermer 1 : La terre et les hommes

Fermer 2 : De la préhistoire à la naissance d'Annecy-le-Vieux

Fermer 3 : La paroisse et ses édifices religieux

Fermer 4 : Un moyen-âge obscur et difficile

Fermer 5 : 17ème et 18ème siècle : une image qui se précise et se durcit

Fermer 6 : La Révolution et l'Empire (1792-1815)

Fermer 7 : La Restauration Sarde (1815-1860)

Fermer 8 : De l'Annexion à l'urbanistion

Fermer Annexe 1 : La vigne et le vin

Fermer Annexe 2 : La famille de Menthon de la Balme au château de la Cour

Fermer Autres annexes

6 : La Révolution et l'Empire (1792-1815) - 6.6 : La population de la commune au début du 19ème siècle
Sous la Révolution, Annecy-le-Vieux est la commune la plus peuplée d’un canton d’Annecy rural qui comprend, en outre, les communes de Chavanod, Etercy, Gevrier, Meythet, Montagny, Nâves, Poisy, Quintal, Sevrier, Seynod et Vieugy. Sous l’Empire, la commune fait partie du canton d’Annecy-Nord.
En 1800, le Conseil municipal estime à 1081 habitants la population de la commune, en augmentation par rapport aux années précédentes et, ce, pour deux raisons : l’augmentation du nombre des mariages et l’installation d’Annéciens venus y travailler un « modeste bien », à l’abri des frénésies et passions révolutionnaires.
Le « dénombrement impérial » de janvier 1806 décompte 1034 habitants. La diminution depuis 1800 paraît s’expliquer par le départ pour Annecy d’habitants attirés par les fabriques et, par les pertes dues à la guerre.
On compte 493 hommes et 541 femmes (52,3 % de la population), 181 ménages, 20 veufs et 47 veuves, 605 célibataires de tous âges (292 hommes et 313 femmes).
Ces chiffres témoignent de la remise en ordre de l’état civil , sérieusement malmené au début de la période révolutionnaire : on avait du mal à trouver un officier public pour tenir les registres d’état civil et plusieurs habitants avaient omis de déclarer la naissance de leurs enfants.
Le bilan naturel de la population est largement positif : trois naissances pour deux décès. La moitié des décès est composée d’enfants en bas âge.
 
Sur les 221 inscrits de la liste électorale de l’an IX, on compte 44 « lettrés » (sachant lire et écrire), soit 20% des électeurs ; la majorité des membres du Conseil municipal signe en apposant une marque.
En l’an IX, sur les 196 électeurs non mobilisés, on compte 183 (93%), 7 rentiers et six « divers » : un ex-curé, un juge de paix, un homme de loi, , un régisseur, un négociant et un géomètre. Aucun artisan n’est mentionné alors qu’un texte de l’an VIII signale un panetier, un tailleur et un meunier.

Date de création : 03/03/2010 @ 15:28
Dernière modification : 12/03/2010 @ 10:05
Catégorie : 6 : La Révolution et l'Empire (1792-1815)


Imprimer l'article Imprimer l'article


Recherche



Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Webmaster - Infos
^ Haut ^