Warning: Use of undefined constant zlib - assumed 'zlib' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/users/p/prima/www/11ALVguppy/inc/hpage.inc on line 98
- 7 : La Restauration Sarde (1815-1860) - 7.5 : Un point chaud : le Mont Rampon
Annecy-le-Vieux

Fermer Introduction

Fermer 1 : La terre et les hommes

Fermer 2 : De la préhistoire à la naissance d'Annecy-le-Vieux

Fermer 3 : La paroisse et ses édifices religieux

Fermer 4 : Un moyen-âge obscur et difficile

Fermer 5 : 17ème et 18ème siècle : une image qui se précise et se durcit

Fermer 6 : La Révolution et l'Empire (1792-1815)

Fermer 7 : La Restauration Sarde (1815-1860)

Fermer 8 : De l'Annexion à l'urbanistion

Fermer Annexe 1 : La vigne et le vin

Fermer Annexe 2 : La famille de Menthon de la Balme au château de la Cour

Fermer Autres annexes

7 : La Restauration Sarde (1815-1860) - 7.5 : Un point chaud : le Mont Rampon
Les bois de la montagne ont de tout temps constitué une richesse : la commune vend des coupes annuelles dont le produit constitue l’essentiel de ses ressources et le droit d’affouage permet aux habitants de couper du bois dans un secteur délimité chaque année. Ce droit est réglementé : il est ouvert pendant trois jours et la coupe doit être achevée avant que la sève ne commence à monter.
Pour faire respecter la règle, la commune essaie de se doter d’un garde-chasse, rétribué avec le produit des amendes ; mais l’administration n’admet pas ce mode de financement.
 
D’où de nombreux abus : des habitants d’Annecy-le-Vieux viennent ramasser du bois avant la date prévue. Des habitants des communes voisines y mènent paître leurs chèvres qui broutent les jeunes pousses. Des habitants d’Annecy exigent le droit d’affouage en exhibant des textes anciens, notamment une ordonnance du 17 juin 1733 (il semble qu’une confusion se soit produite dans les esprits avec le droit de seigneurie dont disposait Annecy au 18ème siècle). En réponse, Annecy-le-Vieux fait valoir ses droits immémoriaux sur le Rampon et invoque la concession du comte de Genève datant de 1317. l’administration tranche le différend en faveur d’Annecy-le-Vieux.
Par contre, elle donne tord à la commune dans un différend avec Veyrier : la frontière dans les bois est floue ; une expertise donne raison aux Veyrolains qui pourront utiliser un « jet » d’Annecy-le-Vieux pendant dix jours par an pour évacuer leurs bois.

Date de création : 03/03/2010 @ 15:43
Dernière modification : 03/03/2010 @ 15:43
Catégorie : 7 : La Restauration Sarde (1815-1860)


Imprimer l'article Imprimer l'article


Recherche



Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Webmaster - Infos
^ Haut ^