Warning: Use of undefined constant zlib - assumed 'zlib' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/users/p/prima/www/11ALVguppy/inc/hpage.inc on line 98
- 8 : De l'Annexion à l'urbanistion - 8.11 : Urbanisation et toponymie
Annecy-le-Vieux

Fermer Introduction

Fermer 1 : La terre et les hommes

Fermer 2 : De la préhistoire à la naissance d'Annecy-le-Vieux

Fermer 3 : La paroisse et ses édifices religieux

Fermer 4 : Un moyen-âge obscur et difficile

Fermer 5 : 17ème et 18ème siècle : une image qui se précise et se durcit

Fermer 6 : La Révolution et l'Empire (1792-1815)

Fermer 7 : La Restauration Sarde (1815-1860)

Fermer 8 : De l'Annexion à l'urbanistion

Fermer Annexe 1 : La vigne et le vin

Fermer Annexe 2 : La famille de Menthon de la Balme au château de la Cour

Fermer Autres annexes

8 : De l'Annexion à l'urbanistion - 8.11 : Urbanisation et toponymie
L’urbanisation d’Annecy-le-Vieux, multipliant les artères et les espaces habités, a augmenté d’autant le nombre des noms de rues qui atteint deux cents sur le plan de la commune de 1988.
Un tiers d’entre eux a conservé et mis en valeur d’anciens noms. Annecy-le-Vieux a pris le parti de grouper les noms des nouvelles rues par thèmes et, parmi ceux-ci, de donner une large place à la nature.
Treize rues ont des noms d’oiseaux. Albigny donne la préférence aux oiseaux du lac : cols vertgs, cygnes, foulques, grèbes, mouettes et sarcelles. S’y ajoutent, égaillés dans la commune, les grives, les les martinets, les merles, les mésanges, les pinsons et les rouges-gorges.
La végétation est omniprésente avec :
·         Les impasses du Bocage, des Glycines, des Rosiers.
·         Les allées des Cèdres, de la Clé des Champs, des Coquelicots, de la Marjolaine, des Platanes, des Sainfoins, des Tilleuls.
·         Les rues des Champs, des Haies Vives et du Pré d’Avril.
·         L’avenue de Montfleury.
La montagne voisine a inspiré les noms des rues du Ramponnet et des Grottes, de la route du Mont-Baron. Quatre noms ont été empruntés au Parmelan : les allées du Perthuis, de la Blonnière, du Petit Montoir et du Grand Montoir. Les marmottes ont une rue, les cyclamens une allée, les chamois et les écureuils une impasse.
L’aviation est présente avec Hélène Boucher, Blériot, Guynemer et son escadrille « les cigognes », Mermoz et « l’Arc-en-Ciel », Saint-Exupéry.
Les arts et les artistes sont en bonne position avec la rue des Muses, la place Gabriel Fauré, les allées Guillaume Apollinaire, Lamartine, Péguy, Ronsard et Villon.
Les ancileviens peuvent rêver à la description d’Annecy-le-Vieux donnée en 1937 par l’écrivain Paul Guitton : « village en miniature qui, de loin, ressemble à celui de Trianon, un village pour pastorale enrubannée »[1].


[1] Guitton (P.). Au cœur de la Savoie.

Date de création : 04/03/2010 @ 11:36
Dernière modification : 04/03/2010 @ 11:36
Catégorie : 8 : De l'Annexion à l'urbanistion


Imprimer l'article Imprimer l'article


Recherche



Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Webmaster - Infos
^ Haut ^